• Vertige

    VertigeVertige


    Comme Phénix aux ailes de feu
    Tu inondes le ciel de ta lumière
    Pareille à cet oiseau fabuleux
    Tu décores les nuées de tes éclairs

    Te rapprochant plus encore des étoiles
    Tu dardes l'espace de tes flammes dorées
    Jetant sur le monde un étincelant voile
    Illuminant ainsi océans et vallées

    Maîtresse éternelle de mes nuits
    Que tu embrases de tes chaudes couleurs
    J'aime te voir danser avec la pluie
    Dont chacune des gouttes reflète tes rougeurs
     

    Pyromane de la voûte céleste
    Et de toutes les terres où se fige
    Ce que tu frappes, comme la peste :
    O toi Fulgure, qui me donnes le vertige !

    Lorsque j'observe les gerbes que tu lances
    Tel un ardent soleil projetant ses rayons
    Au milieu des nuages qui s'avancent
    Au-dessus d'un monde... en perdition !

    Richard MAGGIORE
    Extrait de mon recueil "Mémoires d'ombres et de lumières",
    Copyright 2001.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    xxxlovedu77xxx
    Vendredi 28 Mars 2008 à 20:44
    simpa t poeme
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :